Tout ce qu’il faut savoir sur le factoring

Le factoring est une méthode de financement qui intéresse de plus en plus de société pour sa souplesse et sa fiabilité. Voici quelques informations à connaitre sur cette méthode de financement.

Le factoring : pour qui ?

Toute entreprise peut prétendre au factoring, quel que soit sa taille et son domaine d’activité. La seule condition d’accès reste de facturer des clients professionnels et non des particuliers. Opter pour le factoring permet aux sociétés à la trésorerie en crise de trouver très rapidement des liquidités. Cela permet de financer un besoin de fond de roulement devenu trop important en utilisant ses encours clients.

L’affacturage permet donc aux sociétés d’obtenir un financement d’une partie ou de la totalité de ses créances selon son choix et la nature de la formule prise. Les différentes parties du contrat sont négociables et permettent au bénéficiaire d’obtenir une solution sur-mesure.

Les firmes qui ont des clients étrangers trouveront également avantage à choisir l’affacturage pour financer à court terme leur trésorerie. Les sociétés d’affacturage proposent en effet une formule spéciale pour ce type de sociétés : l’affacturage export. Les TPE et les PME, quant à elles, peuvent souscrire un contrat d’affacturage sans caution.

Démarrer un contrat d’affacturage : quelles étapes à suivre ?

Le démarrage d’un contrat d’affacturage suit des étapes précises pour que tout se déroule dans les meilleures conditions. La société recourant à une solution d’affacturage doit commencer par dresser une base des clients qu’elle souhaite remettre au factor. Dans cette base de données doivent figurer le numéro SIRET de chaque client, les coordonnées téléphoniques, l’adresse physique et le montant des factures à financer.

L’entreprise est ensuite invitée à informer ses clients sur leur obligation de régler leurs factures chez l’affactureur. La mention de subrogation doit ainsi figurer sur chaque facture cédée. Le contrôle des justificatifs et l’envoie en double des factures au factor sont également exigés.

Ce qu’il faut savoir sur la résiliation du contrat d’affacturage ?

Dans le factoring, la résiliation d’un contrat ne pose aucun problème si l’adhérent (la société) a bien rempli sa part du contrat. Chaque partie peut demander la résiliation du contrat à tout moment à condition de respecter un préavis de trois mois. Cependant, il est conseillé aux sociétés de toujours vérifier le montant annuel de la commission d’affacturage car en cas de résiliation, il peut être demandé à l’entreprise de verser au factor jusqu’à 80% de la commission fixée.

Grâce à l’affacturage, une société peut faire profiter sa trésorerie fatiguée d’une bouffée d’air frais et celles-ci peuvent financer de nouveaux projets. Elles peuvent également se focaliser sur leur développement en confiant entièrement au factor la gestion de leur poste clients.

Affacturage pour les TPE et les PME

Les solutions d’affacturage dédiées aux PME et aux TPE sont très souples et font profiter de nombreux avantages. Que les entreprises soient encore en création ou en phase de développement, cette forme de financement leur permet d’obtenir des liquidités en cédant leurs encours clients.

Pour illustrer, il faut savoir que de nombreux affactureurs proposent un affacturage TPE, une offre destinée aux entreprises dont le chiffre d’affaires est compris entre 100 000 euros et 2 millions d’euros. Grâce à ce mode de financement, les TPE peuvent prétendre à un développement rapide. Les sociétés d’affacturage ont également créé une formule sur-mesure dédiée aux PME dont le chiffre d’affaires se situe entre 2 millions d’euros et 5 millions d’euros. Toutes ces offres de financement ont la particularité d’être sans caution, une situation encore plus avantageuse pour les entreprises concernées.

Une formule pour les sociétés exportatrices

Les sociétés possédant de nombreux clients étrangers peuvent trouver facilement la solution d’affacturage répondant à leurs attentes. En effet, les affactureurs ont mis en place l’affacturage export afin de permettre aux sociétés intéressées de bénéficier d’un financement à hauteur de leur besoins.

Lors de la signature du contrat, les entreprises sont invitées à choisir entre l’affacturage notifié ou confidentiel. Dans le cas d’un affacturage notifié, les clients sont informés du recours au service d’un factor. Les clients sont alors invités à régler les factures auprès de l’affactureur. En choisissant l’affacturage confidentiel, l’entreprise concernée s’occupe de toutes les tâches relatives au recouvrement des créances. Elle garde ainsi la gestion de son poste clients et continuent à entretenir une relation privilégiée avec ses débiteurs.

Affacturage pour les sociétés clientes

Les sociétés clientes peuvent également prétendre à une solution d’affacturage dans le cas où les délais imposés par les fournisseurs sont difficiles à respecter. Cette formule se nomme « affacturage inversé » ou encore « affacturage fournisseur ». Grâce à elle, les entreprises rencontrant des difficultés financières évitent les impayés avec leurs fournisseurs. Ces derniers continuent alors l’approvisionnement et l’entreprise concernée ne s’expose pas à une pénurie de stock.

Le remboursement de l’affactureur ne pose aucun problème vu qu’il s’étale sur une durée significative. Le montant de la commission est assez élevé mais la formule reste avantageuse.

L’affacturage est une technique de financement à court terme définie par un contrat d’affacturage. Ce contrat renferme les droits ainsi que les obligations des deux protagonistes qui sont l’entreprise adhérente et l’affactureur.

Que contient un contrat d’affacturage ?

Avant d’établir un contrat d’affacturage, le factor examine d’abord les dossiers de l’entreprise ayant recours à l’affacturage. Quant à l’entreprise, elle considèrera l’importance de ce contrat et négociera les coûts et les conditions de l’affacturage  auprès du factor.

En outre, l’entreprise doit maitriser toutes les clauses existant dans un contrat d’affacturage. Ce contrat mentionne le lieu où se situe l’entreprise, la nature des factures émises par l’entreprise,... Il détermine aussi la durée maximum du crédit consentie, les échanges des factures qui se font toutes les semaines selon l’exigence du factor.

Les points importants  à ne pas oublier dans le contrat d’affacturage :

-la mention de subrogation : c’est la mention qui indique les coordonnées de la société d’affacturage qui recevra désormais les paiements des débiteurs de l’entreprise. Elle apparait sur les factures que l’entreprise envoie à ses clients.

-les pièces justificatives : elles prouvent à l’affactureur que l’entreprise a bien fait des échanges commerciaux avec ses clients. Ce sont les bons de commande, les bons de livraison ainsi que le PV de réception, etc.

- les différentes prestations offertes par le factor ainsi que les différents coûts de l’affacturage (la commission d’affacturage et de financement).

Les intervenants pour la conclusion d’un contrat d’affacturage

Le factor et l’entreprise sont les principaux acteurs pour la conclusion d’un contrat d’affacturage.

Le factor ou société d’affacturage est le prestataire de service qui a pour activité de financer et d’offrir des services aux entreprises qui ont recours à l’affacturage dont la gestion du poste client. Afin de réaliser toutes ces prestations, il doit avoir un statut d’établissement de crédit et être soumis au contrôle de la commission bancaire.

L’entreprise est le bénéficiaire des services offerts par la société d’affacturage. En signant un contrat d’affacturage mentionnant le transfert des créances, l’entreprise ne se chargera plus de la gestion de la relation client (le recouvrement, la relance en cas d’impayés) et bénéficiera par contre d’une garantie. En plus, en contrepartie de la cession de créances, elle obtiendra un financement en moins de 48 heures.

Quant aux clients de l’entreprise, ils devront désormais régler directement  les factures auprès de la société d’affacturage.

En définitive, ces intervenants  ont pour obligation de respecter leur part de responsabilité inscrit dans le contrat d’affacturage.

Comme on le sait, l’affacturage est un mode de financement dont le principe concerne le transfert de factures des entreprises  vers la société d’affacturage. De ce fait, le contrat d’affacturage ne s’applique  pas aux factures émises par des particuliers. Par contre, il est négociable.

Comment négocier un contrat d’affacturage ?

Généralement, la négociation d’un contrat d’affacturage auprès des factor ne rencontre pas beaucoup de difficultés.  Afin d’obtenir les meilleures conditions en affacturage,  il convient de bien méditer sur les différentes clauses du contrat d’affacturage avant sa signature :

-       La situation géographique des entreprises : les entreprises implantées dans d’autre pays peuvent renégocier le contrat en fonction de sa situation financière, de son pays et de la qualité de ces débiteurs. Elles peuvent convaincre l’affactureur pour l’établissement du contrat d’affacturage dans les meilleures conditions.

-       La commission : c’est la commission des factors en échange des prestations qu’ils fournissent à l’entreprise (relance des impayés des clients, la garantie des créances, etc.). Elle est calculée sur la réalisation du chiffre d’affaire annuel donc il convient de bien vérifier si le taux correspond aux activités qui suit dans le contrat d’affacturage.

-       Règlement du financement : c’est la clause du contrat liée au versement des liquidités (virement, chèque) pour l’entreprise. Au début, le factor précise le moyen de règlement de son choix mais c’est à l’entreprise d’en décider selon ses convenances et cela pendant toute la vie du contrat d’affacturage.

-       Les frais de dossiers : les frais de dossiers des courtiers peuvent être supprimés avant la signature du contrat.

En tout cas, d’autres clauses peuvent être aussi négociées. C’est que l’entreprise doit se montrer vigilante face à l’établissement de ce genre de contrat.

 Le coût du contrat d’affacturage                                          

Même si le contrat d’affacturage peut être négocié avec l’affactureur, certaines conditions s’imposent sur les commissions, les garanties ainsi que sur les frais annexes.

La commission : elle se calcule sur la base du  taux de l’Euribor en fonction du montant financé et du temps de l’opération. Cette commission inclut aussi les coûts des services effectués par le factor (le recouvrement et la relance des clients, etc.)

Les garanties : en full factoring, l’assurance crédit est incluse dans le contrat d’affacturage. L’affactureur demande une participation de l’entreprise pour couvrir les risques des impayés. C’est la retenue de garantie.

Les frais annexes à l’affacturage renferment les frais de dossiers pour  établir le contrat d’affacturage, les facturations, les frais sur la gestion du poste client.

La résiliation du contrat d’affacturage est mentionnée dans le contrat d’affacturage. La date de résiliation d’un contrat d’affacturage ainsi que ses modalités sont négociables avant la signature du contrat. Et si la société d’affacturage ne respecte pas certaines conditions au cours de la vie d contrat, l’entreprise peut demander une résiliation de ce contrat.

Comment résilier un contrat d’affacturage ?

Généralement, on peut résilier le contrat d’affacturage même durant la vie du contrat. Il faut juste avoir un préavis de trois mois avant l’échéance du contrat (pour cesser l’encours sur les débiteurs de l’entreprise). Donc il faut voir avec le factor l’échéance du contrat d’affacturage qui est généralement liée à l’année civile. De ce fait, une lettre de résiliation recommandée avec un accusé de réception doit être attribuée à la société d’affacturage.

L’entreprise doit savoir aussi que tout le contrat d’affacturage contient un minimum de commission annuel. Alors si l’entreprise n’atteint pas la date de la clôture du contrat, la société d’affacturage va alors prélever la différence entre cette commission minimum annuelle et les commissions déjà obtenues.

La résiliation du contrat d’affacturage peut être une manière d’obtenir une meilleure condition financière plus rentable que la première.

Les conditions de résiliation sur le contrat d’affacturage

Avant de résilier un contrat d’affacturage, il faut bien identifier toutes les conditions qui s’imposent. Normalement, l’entreprise conclut avec la société d’affacturage un contrat à durée indéterminée. Le contrat d’affacturage peut être résilié sous certaines conditions : le respect du délai du préavis, ainsi que la demande de résiliation accompagnée de la lettre de recommandation avec accusé de réception. On ne peut pas procéder à la résiliation du contrat d’affacturage à la va-vite.

Autre chose. On sait bien qu’en cas de résiliation du contrat d’affacturage, les factors réclament un minimum de commission. Et cette commission varie de 70 % à 80% de la commission d’affacturage annuelle. Et en parlant de pourcentage, quelques affactureurs augmentent le pourcentage des fonds de garantie et les coûts de l’affacturage pendant la demande de préavis.

Enfin, avant de résilier un contrat d’affacturage il faut savoir comparer le montant entre la commission minimum annuelle avec le montant déjà payé sur la commission d’affacturage, ainsi que toutes les conditions posées sur les éventuels changements par rapport aux différents coûts d’affacturage lors de la demande de préavis.

Par rapport au financement des autres établissements financiers, l’affacturage offre diverses prestations de service pour l’entreprise. Et comme toutes formes  de services proposés aux entreprises, le coût de l’affacturage varie en fonction de la forme d’affacturage choisie et de la société d’affacturage.

Quel est le coût de l’affacturage ?

Le coût de l’affacturage se distingue en deux sortes : la commission d’affacturage, et la commission de financement.

La commission d’affacturage comporte les frais sur les prestations de services que le factor offre pour l’entreprise (gestion des factures, gestion du poste client, assurance-crédit). Cette commission varie entre 0.15% à 1.30% du chiffre d’affaire confié à la société d’affacturage. Cette variation du taux de la commission d’affacturage dépend généralement du chiffre d’affaires cédé, du montant des factures, du nombre de clients. Le coût de la commission de financement diffère aussi selon les spécificités de l’entreprise  ainsi que sa situation géographique.

Quant à la commission de financement, elle est déterminée par le taux de l’Euribor. Le taux de financement concerne effectivement le montant avancé et la durée du prêt.

Par ailleurs, certaines sociétés d’affacturages ajoutent des frais en surplus comme les frais de dossiers par exemple mais ces frais peuvent être négociés voire annulés.

L’affacturage est-il rentable ?

De plus en plus d’entreprises font recours à l’affacturage pour régler leurs problèmes de financement. Elles ont effectivement besoin d’argent pour la réalisation de leurs projets urgents. De ce fait, l’entreprise doit étudier et mettre en place un contrat d’affacturage sur mesure pour économiser et réduire les coûts d’affacturage.

Pour avoir un coût réduit à l’affacturage, l’entreprise doit savoir qu’il n’est pas nécessaire de confier toute la trésorerie de l’entreprise à la société d’affacturage pour avoir un financement. Il faut juste confier les plus importants clients, c'est-à-dire ceux engendrent des facturations plus élevées.  Dès lors, la taille moyenne de facturation est atteinte et la société d’affacturage a peu de clients à gérer. Par ces procédés, le coût de l’affacturage est ramené au rabais.  

Il convient aussi de regrouper toutes les factures à céder.  Cette concentration des factures diminue également le coût de l’affacturage.  Evidemment, la renégociation des diverses conditions auprès du factor est la solution la plus adaptée pour réduire ce coût surtout si l’entreprise a progressé par rapport à ce qui était prévu.

En tout cas, comparé aux financements bancaires, l’affacturage est tout à fait plus rentable pour les entreprises.

Simulez votre
contrat d'affacturage

Remplissez le formulaire

Gratuit et sans engagement

Obtenez une estimation en ligne

Montant financé et prix
Simuler
Réponse immédiate

Un besoin ?
Une question ?

Nos conseillers
sont à votre écoute

Rappel immédiat


Factorland, un service dédié aux TPE / PME

Decouvrez nos services

Votre besoin

  • Je facture à l’export

    L’affacturage me permet de financer et de garantir mes exportations.

    Monsieur Michel Méaux
    Bois Forêt Paysage

  • J’ai de nombreux clients

    Notre entreprise travaille avec une multitude de petits clients. Nous avons trouvé une solution d’affacturage adaptée à notre configuration et peu coûteuse.

    Monsieur Jacques Coudrent
    Groupe Roulot

  • J’ai un seul client

    Malgré la concentration de mon activité sur un seul client, Factorland m’a permis de trouver un contrat d’affacturage.

    Madame Delattre
    Société Very Lux

  • Je crée mon entreprise

    Sur la base d’un chiffre d’affaires prévisionnel, Factorland m’a aidé à trouver un financement pour accompagner le démarrage de l’activité.

    Monsieur Christophe Noyet
    Société NOYET Construction

  • J'ai des difficultés

    La mise en place d’une ligne de financement stable, importante, et dans de brefs délais a été possible grâce à Factorland et a permis notre redressement.

    Madame Christine Le Bihan
    Société ADDIS