Généralité sur l’affacturage : définition

Comme le découvert, l’escompte de traite, la loi Dailly et la MCNE ; l’affacturage est un moyen de  financement à court terme. L’affacturage permet aux entreprises de bénéficier de liquidités rapidement. Il finance alors l’entreprise sur la base de ses créances.

Qu’entend-on par affacturage ?

L’affacturage, définition assez simpliste, est un outil de financement à court terme pour les entreprises qui œuvrent dans le BtoB. Tout d’abord, l’entreprise cède les factures de ses clients à une société d’affacturage appelée aussi Factor ou affactureur. En contrepartie de ce transfert, la société d’affacturage offre une avance de crédit pour pallier aux besoins de trésorerie de l’entreprise. Puis, l’affactureur sera chargé des relances des factures ; il doit aussi recouvrir les impayés et à l’échéance  de ces factures, il encaissera le montant des créances à la place de l’entreprise.

Par ailleurs, l’affacturage apporte un financement rapide en moins de 48 heures après le transfert des factures à la société d’affacturage. C’est donc une solution très pratique par rapport aux concours bancaires ayant de longues démarches et des conditions non satisfaisantes. En plus du financement immédiat, l’affacturage offre aux entreprises une prestation de services dont la gestion du poste clients. En effet, la conclusion d’un contrat d’affacturage aboutit à l’attribution de charges administratives au factor : le recouvrement, les relances ainsi que le suivi et la protection de la société en cas de défaillance de ses débiteurs. Ainsi, l’affacturage offre l’avantage de permettre à la société de se concentrer pleinement sur son développement et ses activités au moyen de cette externalisation du poste clients.

Dans l’affacturage enfin, l’insolvabilité des clients de l’entreprise est garantie par l’intermédiaire de l’assurance crédit. C’est-à-dire qu’en cas d’impayés des clients, il y aura une indemnisation jusqu’à 90% du montant des créances.

Le contrat d’affacturage : définition

Dans le schéma de l’affacturage, il y a trois principaux acteurs : l’entreprise, la société d’affacturage et le client.  Le contrat d’affacturage doit donc concourir à l’avantage de tous les protagonistes. Notamment  pour l’entreprise qui souhaite acquérir un financement dans les meilleures conditions : selon ses exigences et ses activités (coût et taux d’intérêt). C’est par conséquent un contrat cadre dont le droit et les obligations de ses acteurs sont définis.

En outre, dans le contrat d’affacturage, il y a la mention de subrogation. C’est une annotation qui justifie le transfert des créances au factor. En général, elle doit être inscrite dans les factures des clients que désormais ils doivent régler auprès du factor.

Simulez votre
contrat d'affacturage

Remplissez le formulaire

Gratuit et sans engagement

Obtenez une estimation en ligne

Montant financé et prix
Simuler
Réponse immédiate

Un besoin ?
Une question ?

Nos conseillers
sont à votre écoute

Rappel immédiat