La notion de litige

Généralement, un litige est un différend entre deux entités. Dans notre cas, il s’agit d’un désaccord entre le fournisseur et le client concernant leur transaction commerciale.

Litige lié aux conditions de paiement

Les conditions de paiement peuvent être à l’origine du litige. En effet, malgré les accords établis concernant les conditions de paiement des factures, les deux protagonistes peuvent changer d’avis et créer alors des problèmes. C’est le cas notamment lorsque le client désire effectuer une prorogation d’échéance. Ainsi, alors que l’entreprise souhaiterait voir ses factures réglées comme il se doit, les clients voudraient un peu plus de temps, un délai plus large pour le paiement des factures. Par ailleurs, le client peut même évoquer un problème financier et annuler la commande de certaines marchandises. De ce fait, il va refuser certains produits qu’il a pourtant commandés auparavant ainsi que leurs paiements également.

Autres sources de litige

Le litige peut-être d’ordre commercial ou technique. En effet, le litige peut concerner la réalité de la créance du vendeur. Dans ce cas là, il peut s’agir de litige sur la quantité, la qualité ou le prix des marchandises livrées. Aussi, le client et le vendeur sont en désaccord du fait que le client demandera peut-être une réduction étant donné que les produits livrés ou les services effectués ne sont pas à la hauteur de la qualité qu’il a exigée.

Résolution des litiges

Pour le client comme pour le fournisseur, les litiges n’offrent aucuns avantages, au contraire, ils occasionnent des pertes de temps et d’argent. Ce qui fait qu’il est important de les résoudre le plus rapidement possible. Dans ce cas on peut opter pour des solutions simples, rapides et non-coûteuses comme la médiation. Dans l’affacturage, en général, le factor assure certes la gestion du poste-client mais il est dans l’incapacité de régler les litiges entre le vendeur et l’acheteur. De ce fait, il ne peut pas prendre en charge les créances litigieuses ou les recouvrir. Il va alors procéder à la rétrocession  des créances et attendre la fin du litige pour pouvoir reprendre le recouvrement de la facture. Mais par contre, pour éviter les problèmes de l’affacturage liés aux litiges, le mieux serait de procéder à l’établissement du contrat avant la livraison ou la facturation des clients. En effet, le factor peut vérifier l’origine du litige et si le client n’est pas crédible alors le recouvrement peut toujours se faire.

Simulez votre
contrat d'affacturage

Remplissez le formulaire

Gratuit et sans engagement

Obtenez une estimation en ligne

Montant financé et prix
Simuler
Réponse immédiate

Un besoin ?
Une question ?

Nos conseillers
sont à votre écoute

Rappel immédiat