L’affacturage partiel

L’affacturage se présente sous plusieurs formes selon les exigences et les besoins des entreprises. Il existe entre autre l’affacturage partiel. Il permet, dans un contrat d’affacturage, de ne céder qu’une partie des créances à la société d’affacturage. Il apporte alors une souplesse d’utilisation pour les entreprises qui y font recours.

Le principe général de l’affacturage partiel

L’affacturage partiel, comme en affacturage classique ou full factoring, est une solution de financement dédié aux entreprises œuvrant dans le secteur du B to B. Cette forme de financement procède en un transfert d’une partie des créances commerciales de l’entreprise à une société d’affacturage appelé également factor ou affactureur. Il s’agit alors toujours d’une subrogation.

La mise en place d’un contrat d’affacturage partiel permet à une entreprise de bénéficier d’un financement rapide et à court terme face au besoin de trésorerie. L’affacturage contribue donc au développement des activités de l’entreprise et à la réalisation des projets. Il est donc plus avantageux que le concours bancaire qui présente de longues démarches et des conditions un peu compliquées.

En plus d’un financement immédiat en moins de 48 heures, l’entreprise sera déchargée d’une partie de ses tâches administratives grâce à l’affacturage. C’est-à-dire que le factor prendra en charge  la gestion du poste clients (le recouvrement, la tenue de compte, la relance des impayés des clients, etc.). L’affacturage partiel présente également une assurance crédit, l’entreprise sera alors indemnisée du montant des créances cédées en cas d’impayés.

Affacturage partiel ou full factoring ?

L’affacturage classique ou full factoring requiert l’émission de la totalité des créances clients de l’entreprise. C’est à dire que  l’entreprise cède toutes ses factures pour avoir le financement et pour bénéficier des autres prestations de services de la société d’affacturage. En effet, cette forme de l’affacturage permet d’acquérir un montant plus élevé face aux besoins de trésorerie. En plus, le poste clients sera intégralement géré par la société d’affacturage.

En revanche, dans le cade de l’affacturage partiel, l’entreprise transmet les factures de quelques clients seulement, et non la totalité. L’affacturage partiel offre alors l’avantage de n’externaliser  qu’une partie du poste client. Aussi convient-il  pour l’entreprise de trier ses factures et de ne céder que celles qui ont besoin de garantie. Elle n’aura qu’à présenter la liste de clients à confier à la société d’affacturage. L’entreprise pourra alors garder la main sur la gestion de ses clients de qualité. D’ailleurs, l’affacturage partiel s’adapte aux entreprises dont le besoin n’est pas principalement d’ordre financier.

Simulez votre
contrat d'affacturage

Remplissez le formulaire

Gratuit et sans engagement

Obtenez une estimation en ligne

Montant financé et prix
Simuler
Réponse immédiate

Un besoin ?
Une question ?

Nos conseillers
sont à votre écoute

Rappel immédiat