L’avoir : un document influant sur le contrat d’affacturage

L’affacturage est une méthode de financement dédiée à tout type d’entreprise. Cette formule souple donne lieu à de nombreux avantages bien que son coût soit assez élevé. Que se produit-il dans un contrat d’affacturage lorsqu’un avoir est émis sur quelques factures financées ?

Avoir : définition

Dans le domaine de la vente, il arrive que le fournisseur reconnaisse une dette envers son client est lui délivre un avoir. Ce document, mieux connu par son autre appellation de « facture d’avoir », permet au client de faire valoir un droit auprès du vendeur. Ainsi, il peut obtenir un autre bien ou un service du même coût. Ce document peut également donner lieu à un remboursement du bien ou du service vendu par le fournisseur. Aucune entreprise à vocation ne refuse un avoir justifiée à ses clients afin de préserver la relation privilégiée qu’elle avec eux.

Quelles sont les causes d’un avoir ?

L’avoir peut avoir de nombreuses causes à commencer par le retour d’un bien vendu. En cas d’insatisfaction, le client peut retourner un produit à son fournisseur. Ce dernier, afin de ne pas perdre ce client, lui adresse un avoir en guise de remboursement. Dans le cas où une entreprise réalise un important chiffre d’affaires suite aux achats effectués par un client, elle peut choisir de lui accorder une ristourne sous forme d’avoir. La facture d’avoir est également envoyée aux clients bénéficiant d’une réduction de prix en raison de l’achat d’un service ou d’un produit de qualité médiocre. Un vendeur émet également un avoir à son client s’il a oublié par exemple d’intégré une remise promise sur la facture finale.

Les impacts sur le contrat d’affacturage

L’avoir n’est pas sans conséquence sur le contrat d’affacturage. L’entreprise concernée doit avertir immédiatement son factor lorsqu’une telle situation se produit. Dans le cas où le bien vendu est restitué par le client concerné à l’entreprise, ce dernier procède au remboursement par le biais d’une facture d’avoir. Le financement de la facture y afférente est alors annulé si l’affactureur a été mis au courant.

Dans le cas d’une remise accordée sous forme d’avoir, la société d’affacturage doit également être avisée étant donné que le montant de la facture a diminué. L’entreprise émettant un avoir à ses clients reste l’unique perdant dans le cas où il choisirait de ne pas prévenir son affactureur.

Simulez votre
contrat d'affacturage

Remplissez le formulaire

Gratuit et sans engagement

Obtenez une estimation en ligne

Montant financé et prix
Simuler
Réponse immédiate

Un besoin ?
Une question ?

Nos conseillers
sont à votre écoute

Rappel immédiat