Les arriérés : dangereux pour les entreprises ?

Les arriérés désignent toutes les factures qui n’ont pas encore été réglées alors que leurs dates d’échéance sont déjà dépassées. Une telle situation est catastrophique pour les entreprises si elle n’est pas correctement anticipée, surtout si elle dégénère en impayés.

Les dangers des arriérés pour l’entreprise

Les sociétés ne sont pas à l’abri de problèmes de paiement. Le risque d’enregistrer des arriérés importants est une réalité si des mesures préalables ne sont pas prises pour sécuriser leur capital client.

Si plusieurs factures ne sont pas réglées alors que leurs dates d’échéance sont dépassées, cela peut peser énormément sur la trésorerie d’une société. De quoi provoquer de sérieux problèmes financiers si le besoin en fond de roulement n’est pas vite couvert.

Afin d’éviter que la situation ne se dégénère, il est recommandé :

  1. D’améliorer sa connaissance clients afin d’anticiper en amont tout risque d’insolvabilité.
  1. D’assurer une meilleure gestion du risque client
  1. D’allouer des ressources à un service de relance actif pour vos créances

Un arriéré coûte cher s’il se transforme en impayés : il s’agit d’une perte sèche majorée par les coûts supplémentaires nécessaires à la compensation du chiffre d’affaires perdu et par les coûts engagés dans le recouvrement des créances, voire du contentieux ainsi engendré.

L’affacturage comme solution aux arriérés

Mobiliser ses créances reste l’une des solutions efficaces à disposition des entreprises pour se prémunir contre les arriérés trop importants. C’est ainsi que porter en affacturage tout ou partie de son encours client permet non seulement de bénéficier d’une avance en liquidité bienvenue pour la trésorerie mais aussi de contracter une assurance crédit qui va la prémunir contre l’insolvabilité de ses clients. Dans la majorité des cas, les affactureurs essaieront toujours de trouver une solution avec les clients défaillants avant de prendre des mesures contentieuses.

L’affacturage permet de financer en moyenne 80 % à 90 % du montant total des factures. Outre les liquidités ainsi débloquées et l’assurance crédit contracté garantissant les créances, il permet également d’externaliser la gestion des relances, recouvrements et encaissements entre les mains expérimentées du factor. Ce type d’affacturage est un contrat d’affacturage en full factoring, et il est vrai qu’il entraine un coût non négligeable. Ce coût sera pourtant vite compensé par tous les avantages qui en accompagnent le contrat d’affacturage.

Simulez votre
contrat d'affacturage

Remplissez le formulaire

Gratuit et sans engagement

Obtenez une estimation en ligne

Montant financé et prix
Simuler
Réponse immédiate

Un besoin ?
Une question ?

Nos conseillers
sont à votre écoute

Rappel immédiat