L’escompte

L’escompte peut être défini comme une technique de financement qui permet d’approvisionner la trésorerie. Il existe l’escompte bancaire et  l’escompte de règlement.

L’escompte bancaire

L’escompte bancaire est le procédé par lequel une entreprise cède des effets de commerce à une banque pour se financer. Par définition, un effet de commerce est un titre qui sert à noter une créance et qui permet son paiement. Il peut s’agir tout simplement d’un billet à ordre, d’un chèque ou bien d’une lettre de change. L’escompte bancaire est une technique de financement que peut utiliser n’importe quelle entreprise dans n’importe quel secteur d’activité. Son principe consiste avant tout à demander une ligne d’escompte auprès d’un banquier afin que ce dernier accepte les effets de commerce pour le financement. Ce procédé d’escompte est à court terme, c’est que la banque n’achète pas les créances, elle finance juste l’entreprise à hauteur du montant de l’effet  de commerce, et ce avant l’échéance de la créance. Ainsi, si la créance n’est pas réglée par les débiteurs à l’échéance, la banque peut se retourner vers le créancier ou tous les signataires de l’effet de commerce. Quant au coût de l’escompte bancaire, la banque est payée via des commissions ou sous déduction d’un agio.

L’escompte de règlement

Il existe aussi l’escompte de règlement. Il est aussi appelé escompte de caisse. C’est une possibilité à envisager quand le client est un bon payeur ou quand il paie avant l’échéance. Il s’agit en effet d’une réduction accordée au client étant donné sa régularité dans le règlement des factures. En outre, l’option de l’escompte est ici une alternative au découvert bancaire, ce dernier étant une forme de crédit et il coûterait alors cher. L’escompte  peut être alors proposé par le vendeur lui-même pour  encourager ses clients à payer comptant. Par ailleurs, l’escompte de règlement doit être figuré sur la facture de vente dans le cas où le paiement était déjà fait, sinon l’escompte est indiqué sur une facture d’avoir. Il s’agit d’une facture supplémentaire qui permet d’indiquer qu’il y a un escompte de règlement et qui explique alors son calcul. Bref l’escompte de règlement est la remise de prix, le rabais accordé pour paiement comptant. Pourtant, les entreprises cherchent à réduire son taux par l’intermédiaire de procédés tel que l’affacturage inversé. Ce dernier étant l’affacturage à l’initiative du débiteur et non du fournisseur.

Simulez votre
contrat d'affacturage

Remplissez le formulaire

Gratuit et sans engagement

Obtenez une estimation en ligne

Montant financé et prix
Simuler
Réponse immédiate

Un besoin ?
Une question ?

Nos conseillers
sont à votre écoute

Rappel immédiat