Les services de l’affacturage

En plus de l’avance de fonds (financement) consentie à l’entreprise, le Factor peut selon le type de contrat d'affacturage mis en place, gérer la relance, le recouvrement et assumer le risque d’impayés client (assurance-crédit).

Selon le degré d’externalisation de la gestion du poste clients souhaité, il existe différents type de contrat d'affacturage.

Retrouvez les différents produits d'affacturage sur les site Factorland.

L’affacturage : une alternative aux financements bancaires à court terme

Vous souhaitez combler un manque de trésorerie et vous anticipez une insuffisance de crédits bancaires ?

En proposant le financement immédiat de vos créances commerciales, l’affacturage est une alternative à l’offre de financement à court terme proposée par les banques (découvert, escompte, loi Dailly et MCNE).

L’affacturage présente plusieurs avantages par rapport aux crédits bancaires à court terme.

  • C’est le plus grand crédit à court terme possible car quasi équivalent au poste client.
  • C’est aussi le financement le plus stable car il ne dépend pas des publications.
  • Associé à l’assurance-crédit, il vous permet de vous prémunir contre tout risque de défaillance des clients.

Enfin l’affacturage est un moyen de prendre plus d’indépendance vis-à-vis de vos banques !

Le prix d’un contrat d’affacturage

Le prix d’un contrat d’affacturage se décompose en deux coûts : la commission d’affacturage et la commission de financement.

La commission d’affacturage rémunère le service du Factor (recouvrement, gestion et garantie). Elle s’exprime en pourcentage du chiffre d’affaires cédé. Elle varie en fonction du chiffre d’affaires, du nombre de clients facturés et de factures émises, de la nature (ou qualité) des clients et de la zone de facturation (domestique/export).

La commission de financement rémunère l’avance de trésorerie. Elle s’exprime en pourcentage du montant financé. Elle correspond au taux de référence (Euribor 3 mois) augmenté d’un spread en fonction du chiffre d’affaires.

Le site Factorland, vous propose un outil de simulation d'affacturage simple et rapide !

A ces commissions d'affacturage et de financement, peuvent s'additionner des frais annexes différents selon les factors (abonnement Internet, frais sur litiges, avoirs, minimum par facture, frais de dossier, frais d'audit).  

Le service de recouvrement du factor et de l’assureur-crédit

Les Factors et les assureurs-crédit proposent à leurs clients un service de recouvrement.

De quel service s’agit-il ?

Lorsque la société d’affacturage relance les clients de l’entreprise elle contrôle en même temps l’exigibilité des factures qu’elle a financées. Elle gère son propre risque.

L’assureur-crédit intervient de façon amiable puis contentieuse sur des créances qui ont déjà plus de 30 à 60 jours de retard pour indemniser son assuré.

Les services de recouvrement du Factor ou de l'assureur-crédit répondent à des fins différentes et ne permettent qu’une externalisation partielle de la gestion du poste clients.

On choisit l’affacturage avant tout pour le financement et l’assurance crédit pour la garantie.

Il existe des sociétés de recouvrement ou des logiciels spécialisés dont les services apportés, réduction des délais de paiement et accélération de l'entrée du cash, viennent en complément de ceux du Factor ou de l‘assureur-crédit.

Programme d’affacturage européen : contrat global ou contrats locaux ?

Il existe 2 manières de construire un programme d’affacturage européen.

La première méthode consiste à confier aux filiales la responsabilité de négocier localement leur contrat. Cette méthode produit des solutions disparates selon l’activité de la filiale, sa taille, son besoin et le pays dans lequel elle se trouve.

La seconde méthode, la plus efficace, consiste à négocier un contrat d'affacturage global en France. En effet, l’affacturage français est le moins cher et le plus avancé d’Europe.

Il est possible de mettre en place avec une société d'affacturage française un programme d’affacturage uniforme pour un groupe de filiales situées dans différents pays européens. Selon l’organisation du factor, le programme sera, soit géré par ses filiales locales, soit centralisé en France. 

Par ailleurs, un programme d’affacturage global est plus simple et moins cher qu’un programme de titrisation de créances commerciales.

Choisir entre un contrat d’affacturage classique ou confidentiel

Le Full factoring (aussi appelé affacturage classique) est la forme la plus répandue de l’affacturage. Elle comprend un service complet de gestion : recouvrement, garantie contre le risque d’impayé et le financement des factures dès leur émission. Un contrat de Full factoring est dit « notifié » car les factures portent une mention de subrogation informant les clients de l’entreprise qu’ils sont tenus d’adresser leurs paiements au Factor et non plus à l’entreprise directement.

A l’inverse du Full factoring, l’affacturage confidentiel permet à l’entreprise de garder la main sur la gestion de ses comptes clients (relance de factures, encaissement des règlements). Tous les quinze jours l’entreprise adresse au Factor la liste des factures et avoirs nouvellement émis ainsi que la liste des règlements reçus sur la période. Ce flux  permet au Factor de reconstituer dans ses propres livres une comptabilité miroir et de calculer le montant des financements. Au début du contrat, l’entreprise ouvre un compte bancaire à son nom mais au profit du Factor sur lequel les clients envoient leur règlement. Les fonds présents sur ce compte remontent quotidiennement au Factor.

L’affacturage confidentiel est réservé à des sociétés rentables et dont le chiffre d’affaires est supérieur à 10M€. Il permet à l’entreprise de préserver son image. Néanmoins il s’avère moins fiable que l’affacturage classique et notamment en cas de difficultés. En effet, le Factor maintiendra plus facilement ses financements s’il a le contrôle des factures qu’il finance.
 

Quelles sont les différences entre l’affacturage et la Dailly ?

L'affacturage et la Dailly ont le même objectif : accorder à l'entreprise du financement en s'adossant à ses créances clients.
L'affacturage comme la Dailly peut être notifié ou non notifié. C'est-à-dire que le client est informé ou pas de la cession de créance.

Il existe néanmoins des différences majeures entre ces deux techniques de financement :
Contrairement à la Dailly qui nécessite la mise en place d'une autorisation renouvelée ou non chaque année, l'affacturage est très souvent "déplafonné" et n'est plus lié, une fois le contrat mis en place, à un comité de crédit.

Par ailleurs, le Factor propose des services complémentaires que ne propose pas la Banque avec la Dailly :

Les banques proposent de moins en moins de financement Dailly car la plupart d'entres elles disposent d'une filiale d'affacturage. De plus, le financement Dailly n'est adapté que lorsque le besoin est exceptionnel et donc non récurrent. L'affacturage est adapté lorsque le besoin est régulier. Il permet d'assurer "avec souplesse" le financement de l'exploitation courante de l'entreprise.

L’affacturage : un mode de financement adapté à tous les stades de vie de l’entreprise

 

L'affacturage s'adresse à toutes les entreprises, quels que soient leur secteur d'activité et leur taille.

La ligne de financement peut être mise en place à tous les stades de vie de l’entreprise :

En phase de création, l'affacturage peut pallier l'insuffisance de fonds propres et/ou à l'absence de concours bancaires.

En phase de développement, l'affacturage finance la croissance du chiffre d'affaires et permet de dégager des ressources pour participer au financement d’acquisitions.

En pleine maturité : l'affacturage peut aider l'entreprise à externaliser une partie de la gestion de son poste client.

En phase de crise, le Factor mettra en place la ligne de financement nécessaire à son redressement.

Factorland, leader du courtage en affacturage, propose aux TPE et aux PME de simuler en ligne, gratuitement et sans engagement le montant financé et le coût d’un contrat d’affacturage. Simulez votre contrat quel que soit le stade de vie de votre entreprise : simulation contrat d'affacturage

Le métier de courtier en affacturage ?

De nombreuses banques poussent leurs clients vers leurs filiales d’affacturage. L’entreprise est souvent tentée d’accepter l’offre du Factor sa banque principale parce qu’elle estime n’avoir ni le temps ni le choix. En effet, lorsqu’elle a recours à l’affacturage c’est en remplacement des crédits court terme réduits ou supprimés par sa banque.

Avec l’affacturage, la banque gère uniquement des flux. Il est donc important de sélectionner son contrat d’affacturage sur des critères objectifs et en toute indépendance.

Pour négocier et gérer ses contrats d’assurances, une entreprise utilise systématiquement un expert (agent ou courtier). De la même façon, le courtier en affacturage sécurise l’entreprise sur la nature du contrat à négocier, la pérennité de la solution choisie, la pertinence du choix de la société d’affacturage et enfin la compétitivité du prix.

Comme le courtier en assurances, son intervention est 100% au succès et prise en charge par le Factor sélectionné, même s’il s’agit du Factor de la banque.

Factorland, leader du courtage en affacturage, propose aux TPE et aux PME de simuler en ligne, gratuitement et sans engagement le montant financé et le coût d’un contrat d’affacturage : simulation contrat d'affacturage

Le marché de l’affacturage en France : entreprises, sociétés d’affacturage, courtier en affacturage

Fin 2010, 35 217 entreprises avaient un contrat d’affacturage en cours, soit une hausse de 63% en 10 ans (source ASF – statistiques d’activité affacturage). En effet, de plus en plus d’entreprises ont recours à ce mode de financement plus stable et plus important que les crédits bancaires classiques.

Les sociétés d'affacturage sont pour la plupart des filiales de grands groupes bancaires français : Eurofactor (Crédit Agricole, Crédit Lyonnais), Natixis Factor (Groupe Natixis Banques Populaires), Bnp Paribas Factor, Compagnie générale d’affacturage (Société Générale) ; ou étrangers : ABN Amro Commercial Finance et Lloyds TSB (Lloyds TSB Bank).

GE CAPITAL– qui au travers de ses filiales Factofrance, Factobail, Cofacrédit et GE Factor (Ex-RBS Factor) représente environ 20% du marché – fait figure d’exception en tant qu’indépendant des groupes bancaires. 

Groupe Chateaudun accompagne les entreprises pour négocier auprès des Factors leur contrat d’affacturage aux meilleures conditions. Pour répondre aux besoins spécifiques des TPE et des PME, Groupe Chateaudun à développé une offre de service dédiée en ligne : www.Factorland.fr