Accueil | Actualités | L'affacturage aide les entreprises en difficulté

L'affacturage aide les entreprises en difficulté

Quelle que soit son activité, une entreprise peut traverser des moments difficiles, souvent liés à des problématiques de cash et de trésorerie. L’affacturage peut être alors un des rares outils financiers capables d’accompagner les sociétés dans le financement de leur BFR (Besoin en Fonds de Roulement) et l’amélioration de leur trésorerie. Découvrez en quoi l'affacturage est utile pour les entreprises en situation de difficultés.

L'affacturage aide les entreprises en difficulté
Partager :

Quelle que soit son activité, une entreprise peut traverser des moments difficiles, souvent liés à des problématiques de cash et de trésorerie. Ces soucis de trésorerie peuvent avoir plusieurs causes : BFR trop important, niveau d’endettement élevé, rentabilité insuffisante… Les problématiques de BFR sont parmi les plus régulières, suivi de l’encours clients, suivi des règlements fournisseurs, niveau de stocks…

La collaboration entre les fournisseurs et leurs clients reste une relation de créanciers à débiteurs, quels que soient les niveaux de confiance et de connaissance mutuelle. Les retards de règlements clients peuvent accélérer l’entrée en période de difficulté, et notamment l’ouverture d’une procédure amiable ou collective. L’affacturage peut être alors un des rares outils financiers capables d’accompagner les sociétés dans le financement du BFR et l’amélioration de leur trésorerie. Nous vous expliquons plus en détail en quoi l'affacturage est utile en situation de difficultés.

L'affacturage, le financement immédiat des créances

Les difficultés d'une entreprise peuvent débuter dès que ses délais de paiement clients s’allongent. En mettant en place un contrat d’affacturage, l’entreprise est payée sous 48 heures par le factor (la société d’affacturage). Ainsi, elle ne dépend plus des délais de paiement (pouvant aller jusqu’à 60 jours, selon la loi LME). La société d’affacturage finance rapidement les factures qui lui sont cédées et se rembourse dès la réception du règlement client, à échéance ou en retard.

Il s'agit donc d'un moyen de financement permettant à l'entreprise de bénéficier d'une avance de trésorerie en attendant le paiement de ses factures. L'affacturage met en relation, une société d'affacturage, son client ou l'adhérent au contrat et le débiteur. Le factor fournit à l'adhérent, le financement dont il a besoin pour poursuivre son activité en dépit des délais de paiement consentis.

L'affacturage, une solution pour faire face aux défauts de paiement

Les difficultés d’entreprises continuent lorsqu'elles peinent à recouvrer les factures de leurs clients. Lorsque les retards de paiement s’expliquent par l'insolvabilité du client, le créancier ne peut empêcher une répercussion négative sur sa trésorerie. L'anticipation est clé pour gérer au mieux cette situation. L’affacturage permet d’externaliser la gestion du poste clients et de bénéficier des services de relance et de recouvrement du factor. Il entre en négociation avec le débiteur afin de recouvrer les créances. Le factor perçoit des commissions auprès de son client pour ce service. L'affacturage se révèle ainsi comme une solution pour pallier les difficultés financières et éviter une crise plus importante.

De plus, dès que la situation financière de l’entreprise s’améliore et que l’activité de l’entreprise se développe, une augmentation de la ligne d’affacturage pourra être facilement négociée afin d’accompagner la croissance du poste clients. Différents types de contrats d’affacturage existent pour s’adapter à l’évolution de la vie de la société.

L’assurance-crédit, en plus du contrat d’affacturage

L’assurance-crédit est l’une des composantes d’un programme d’affacturage. Les factors demandent que le poste clients à financer soit couvert des impayés. Deux possibilités existent, soit l’entreprise souscrit à une police d’assurance-crédit directement auprès d’un des acteurs du marché, soit l’entreprise utilise la police d’assurance-crédit de la société d’affacturage.

Grâce à cette couverture, l’entreprise n’est pas impactée par le non-paiement de certains de ses clients. L'assureur-crédit indemnise en cas de d’insolvabilité déclarée des clients (par exemple : dépôt de bilan ou cessation des paiements déclarée auprès du Tribunal de commerce ou judiciaire).

L'affacturage et les mesures de sauvegarde

Les difficultés de trésorerie peuvent entrainer l’ouverture d'une procédure amiable ou collective. L’anticipation de fortes difficultés de trésorerie et d’une incapacité à faire face à ces créances est importante, il est possible d’ouvrir des mesures de sauvegarde auprès du Tribunal de commerce. Elles permettent de donner un nouveau souffle à l'entreprise le temps qu'elle se réorganise et qu’elle trouve de nouvelles solutions de financement.

Durant la période de sauvegarde, l'affacturage permet à l’entreprise de satisfaire son besoin de financement court terme. Le factor tient compte de la qualité des débiteurs et moins de la santé de l’entreprise cédante. Il peut donc intervenir durant ces procédures amiables, en complément ou en remplacement des autres financements court terme (escompte, découvert, Dailly…)

L'externalisation du mécanisme de recouvrement des créances donne le temps, au chef d'entreprise et à son équipe, de se concentrer sur des plans de continuité d'activité. À partir des avances de trésorerie obtenues et potentiellement d’autres financements (augmentation de capital, ou autre), l'entreprise peut se relever à temps et mettre fin à la sauvegarde. Dans le cas contraire, le Tribunal de commerce enclenche la procédure de redressement judiciaire.

L'affacturage pour les entreprises en redressement judiciaire

Le redressement judiciaire s'impose lorsqu'une entreprise se retrouve en défaut de paiement. C'est une situation dans laquelle l’entreprise ne dispose pas d'assez d'actifs pour rembourser son passif, ni des réserves de crédit. Le redressement judiciaire est une procédure collective dont l'objectif se confond avec celui des mesures de sauvegarde. Dans ce contexte, des mesures de réorganisation s'appliquent. Des organes indépendants de l'entreprise (administrateurs judiciaires) se mettent en place pour assister, orienter l'entreprise et appliquer les décisions des tribunaux.

Le redressement judiciaire s'effectue sur une période de 6 mois maximum, renouvelable une fois, et peut se prolonger jusqu'à 6 mois si le procureur en fait la demande. L'affacturage est le seul financement court terme déployable en redressement judiciaire. Il offre à l’entreprise la possibilité de maintenir son financement d’exploitation et d'éviter que sa situation empire.

Le recours à une solution d'affacturage adaptée au redressement judiciaire permet à la société de trouver une nouvelle source de financement, non dilutive et dans un délai court. L'entreprise peut donc disposer de financements nécessaires pour régler une partie de ses dettes et continuer à payer les salaires de ses collaborateurs. De façon générale, la société d’affacturage analyse dans les détails la situation de l'entité commerciale pour mieux l'accompagner. L'impact de l'affacturage dépend toutefois du fonctionnement du factor. Certains mettent l'accent sur la qualité financière de l'activité qu'ils financent. Alors que d'autres se concentrent plus sur la solvabilité des débiteurs.

L'affacturage en cas de reprise d'entreprise

La reprise d'entreprise est, a priori, une opportunité pour les nouveaux dirigeants. Cela s'accompagne toutefois de contraintes en matière de gestion. La première difficulté qui apparaît le plus souvent concerne le financement. Quel que soit le type de transaction (reprise de la société – share deal, ou reprise des actifs de la société – asset deal), le repreneur doit être en mesure de financer la reprise d’activité, en injectant du cash lors de la reprise et en capitalisant la société, en utilisant de la trésorerie apportée par l’ancien actionnaire dans le cadre de la cession, ou en cherchant de nouvelles lignes. Une des rares solutions à disposition est l’affacturage. Il permet de financer l’exploitation et de sécuriser le poste clients. Grâce aux financements de la société d’affacturage, la nouvelle équipe dirigeante rassure les partenaires financiers de l'entreprise et peut permettre la reprise de relations bancaires.

L’affacturage est né il y a quelques dizaines d’années dans la difficulté, il permettait au prêteur de disposer d’un actif sécurisant. Malgré l’évolution des produits, et au-delà du financement de la croissance, l’affacturage reste encore aujourd’hui le financement des périodes de difficultés ou de retournement, grâce à sa souplesse et sa pérennité.

Partager :

Ces articles peuvent vous intéresser

Recrudescence d’acteurs du BTP faisant appel à l’affacturage

Recrudescence d’acteurs du BTP faisant appel à l’affacturage

Affacturage et BTP : depuis plusieurs années, ce mode de financement séduit de plus en plus d'entreprises dans les BTP. En France, il constitue même la première source de financement pour ces entreprises. Découvrez son fonctionnement ainsi que ses avantages.

Lire la suite
Quand une entreprise peut-elle recourir à l’affacturage ?

Quand une entreprise peut-elle recourir à l’affacturage ?

L’affacturage est une solution de financement utilisable à tous les moments de vie d’une entreprise B2B : création, croissance, internationalisation, crise... Depuis 2017, il est devenu le premier financement court terme des entreprises françaises (source : Banque de France).

Lire la suite
Affacturage et PME : une solution pour votre trésorerie et BFR

Affacturage et PME : une solution pour votre trésorerie et BFR

De plus en plus de PME et TPE ont recours à l’affacturage. En effet, cette solution de financement est utilisée pour répondre au besoin de trésorerie des entreprises. Pourquoi est-ce que l’affacturage attire les PME ?

Lire la suite
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques