Accueil | Actualités | Qu’est-ce que l’affacturage ponctuel ?

Qu’est-ce que l’affacturage ponctuel ?

L’affacturage ponctuel (ou affacturage à la demande) est une solution de financement qui permet à l’entreprise de céder à une société d’affacturage qu'une partie de ses créances, de manière non permanente et sans engagement. Ce financement répond aux besoins ponctuels de trésorerie d’entreprise.

Qu’est-ce que l’affacturage ponctuel ?
Partager :

Auparavant, seul le recours à une cession Dailly permettait à une entreprise de financer ponctuellement des créances commerciales. Depuis plusieurs années, l’affacturage à la facture s’est développé pour répondre à un besoin temporaire de financement des entreprises. Le concept est simple : l’entreprise choisit les factures qu’elle souhaite financer, sans engagement de durée ou de montant. Pour une entreprise qui ne veut pas d’un produit d’affacturage engageant, l’affacturage ponctuel est la solution idéale.

Retrouvez plus d’informations sur cette option de financement ainsi que son fonctionnement dans cet article. Nous vous proposons également de découvrir les avantages de l’affacturage à la demande.

Définition de l’affacturage ponctuel

Si une entreprise ne veut pas de contrat d’affacturage sur la totalité de ses créances, elle peut recourir à l’affacturage ponctuel. Il s’agit d’une solution souple permettant à l’entreprise de ne céder au factor qu’une ou plusieurs factures. Elle ne s’engage pas sur un volume minimum annuel ou un montant minimal. L’entreprise peut ainsi y mettre fin quand elle le souhaite : elle ne s’engage pas sur une durée de contrat. Il s’agit donc d’un financement temporaire, non récurrent et qui s’ajuste à un besoin très spécifique. L’entreprise reste de libre d’y avoir recours ou non et pour les clients qu’elle souhaite transférer uniquement.

Il est également possible d’envisager un contrat d’affacturage ponctuel confidentiel, si l’entreprise ne souhaite pas informer ses clients du factoring.

Une entreprise peut principalement y recourir via des plateformes en ligne. Depuis 5 ans, de plus en plus de plateformes sont disponibles en France. Nous y retrouvons des solutions de filiales factoring des grandes banques françaises comme Cash in time, ou des fintechs comme Edebex ou Finexkap. Des acteurs comme Cegid se sont également lancés sur ce marché avec Koalaboox.

Comment fonctionne ce type d’affacturage ?

  • Recherche d’un factor réalisant de l’affacturage ponctuel. L’entreprise peut réaliser une analyse comparative en faisant appel à un courtier en affacturage.
  • Inscription sur la plateforme d’affacturage en ligne qui répond le mieux au besoin et aux attentes de l’entreprise. Après avoir choisi la société d’affacturage qui correspond à son besoin, l’entreprise s’enregistre sur la plateforme.
  • Transfert des premières créances clients (ou de la première facture) à céder. Après avoir déterminé les factures à céder, l’entreprise les envoie au factor pour la vérification de leur éligibilité. Le factor détermine alors s’il rachète les créances, et si oui, à quel prix. La société d’affacturage vérifie ensuite l’activité et la solvabilité de l’entreprise facturée pour valider son éligibilité.
  • Acceptation ou refus de la proposition de la société d’affacturage. Évidemment, l’entreprise est libre d’accepter ou non l’offre reçue pour la cession d’une facture ou de plusieurs factures.
  • Si l’offre est acceptée, l’entreprise reçoit le financement de la créance sous 24 à 48 heures. Le montant payé par le factor est minoré des frais de commissions et de dossier. En général, les frais d’étude de la créance et la commission d’affacturage varient entre 1,4 % et 6 % du montant de cette dernière.

Avantages de l’affacturage confidentiel

L’affacturage ponctuel présente de nombreux avantages pour les entreprises :

  • **Une solution flexible **où aucune durée minimale n’est imposée par la société d’affacturage. Il n’y a donc pas de pénalité lors de l’arrêt ou la pause du factoring. En revanche, un montant minimal de facturation peut être requis.
  • Le choix des créances à céder : l’entreprise décide ainsi des factures qu’elle veut faire financer.
  • Le coût est connu dès la soumission de la facture. Dès le transfert de la facture, le coût du financement est indiqué à l’entreprise. Il n’y a donc pas de frais annexes ou de commission supplémentaire. Généralement, le coût (frais d’étude de dossier et commission d’affacturage) varie de 1.4 % à 4 % du montant de la créance.
  • Une utilisation simple et rapide : l’inscription se fait en ligne en quelques clics. De plus, les documents à transmettre en amont sont assez limités (RIB, KBIS, pièces d’identité et documents URSSAF).
  • Une rationalisation du coût de l’affacturage puisque l’entreprise ne paie le service qu’à l’utilisation. Cependant, certaines plateformes peuvent mettre en place des cotisations annuelles, connues lors de l’inscription.
  • Une bonne gestion de la trésorerie et du BFR (besoin en fonds de roulement) grâce au paiement en 24 ou 48 heures des créances commerciales cédées. L’entreprise n’est alors plus tributaire des délais de paiement des clients et est payée plus rapidement.
  • Chaque facture financée par la société d’affacturage fait l’objet d’une validation et d’un coût adapté.
  • Aucun montant maximum finançable pour une entreprise donnée n’est fixé.
  • Les conditions de financement dépendent de la solvabilité du client facturé, et pas de la santé financière de l’entreprise. Si cette dernière dispose d’un portefeuille de clients de bonne qualité, les factures cédées sont acceptées plus rapidement et à moindre coût.
  • La dotation au fonds de garantie à hauteur de 10 % n’est pas obligatoire pour recevoir le règlement des factures. Certaines plateformes proposent un financement à 100 % moins les commissions prélevées.
  • Une caution ou une garantie sur le recouvrement des factures n’est pas obligatoire.
  • Le risque d’impayés est transféré à la société d’affacturage. En effet, grâce à l’assurance-crédit proposée par la plateforme, la marge est protégée.
  • Cette solution de financement est complémentaire aux concours bancaires existants et n’affecte pas les différentes relations en place.
  • Secteur du BTP : Il est possible de céder des acomptes et factures relatives aux situations de travaux.

Grâce à l’affacturage ponctuel, l’entreprise dispose de trésorerie rapidement grâce à la mobilisation de ses créances. Elle peut ainsi financer sa croissance organique ou externe, régler ses fournisseurs sans délai. De plus, si elle le souhaite, et pour d’autres projets, l’entreprise pourra toujours souscrire à des prêts bancaires complémentaires.

En cas d’augmentation du besoin de financement (en moyenne supérieur à 1 mois de chiffre d’affaires), la société pourra dans un second temps décider de mettre en place un programme d’affacturage standard (full factoring, notifié non géré, confidentiel,…).

Entièrement au service de ses clients et de leur croissance, Factorland vous accompagne dans le choix de la solution d’affacturage ponctuel la plus adaptée à votre besoin de financement. Contactez-nous et bénéficiez ainsi d’un devis gratuit de vos possibilités de financement en affacturage ponctuel.

Partager :

Ces articles peuvent vous intéresser

Qu’est-ce que l’affacturage inversé ou reverse factoring ?

Qu’est-ce que l’affacturage inversé ou reverse factoring ?

Découvrez l’affacturage inversé ou reverse factoring ainsi que ses avantages pour la trésorerie des entreprises y ayant recours.

Lire la suite
Bénéfices de l’affacturage confidentiel

Bénéfices de l’affacturage confidentiel

Découvrez le fonctionnement d’un contrat d’affacturage confidentiel et ses avantages pour les entreprises choisissant cette forme de factoring.

Lire la suite
Affacturage classique : fonctionnement et coût

Affacturage classique : fonctionnement et coût

Découvrez le fonctionnement de l’affacturage classique (également appelé full factoring). Comment mettre en place un contrat d’affacturage classique et combien cela coûte ?

Lire la suite
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques