Affacturage

Bénéfices de l’affacturage confidentiel

Découvrez le fonctionnement d’un contrat d’affacturage confidentiel et ses avantages pour les entreprises choisissant cette forme de factoring.

Affacturage confidentiel

A l’inverse de l’affacturage classique, l’affacturage confidentiel (ou non notifié) est une solution permettant aux entreprises d’obtenir un financement de leurs créances commerciales, tout en conservant la gestion de leur poste client. Les factures ne portent pas de mention de subrogation. Les clients ignorent donc le recours à l’affacturage et la présence d’une société d’affacturage.

Principaux bénéfices de l’affacturage confidentiel

Fonctionnement d’un contrat d’affacturage confidentiel

L’affacturage confidentiel s’adresse aux entreprises structurées avec un chiffre d’affaires minimum variant entre 2,5 M€ et 7M€, en fonction des sociétés d’affacturage.

L’entreprise peut mettre en place un contrat d’affacturage ligne à ligne (financement facture par facture), ou bien en financement de balance (appelé également Rachat de Balance et correspondant au financement d’une balance clients cédée).

A une fréquence définie lors de la signature du contrat (entre une fois par semaine et une fois par mois minimum), l’entreprise envoie à la société d’affacturage son grand livre incluant les factures et avoirs émis ainsi que les règlements reçus sur la période. Ces informations permettent au factor de reconstituer dans ses livres une comptabilité miroir et de calculer le montant des financements.

Au démarrage du contrat, l’entreprise ouvre un compte bancaire dédié. Ce compte dédié est ouvert au nom de l’entreprise puis est nanti au profit du factor. Les fonds présents remontent quotidiennement au factor. Ces coordonnées bancaires doivent ensuite être partagés aux clients remis au factor afin qu’ils règlent leur paiement dessus.

Il permet aux entreprises d’obtenir des liquidités sous 24 à 48 heures, après le transfert de la balance à la société d’affacturage (ou factor). Cette solution de financement représente un moyen rapide et pérenne pour obtenir le règlement des factures cédées et résoudre les retards de trésorerie des entreprises.

Conservation de la gestion du poste client

L’affacturage confidentiel s’est développé afin de permettre l’accompagnement de sociétés en croissance, et sans ingérence dans la relation clients. Les acheteurs (ou clients) intégrés dans le programme de factoring ne sont pas au courant, il n’y a pas de mention de subrogation et cela est donc transparent.

Dans ce type de contrat, le factor donne à l’entreprise un mandat de gestion de son poste client après cession de la propriété des créances. Pour rappel, la gestion du poste client inclut notamment l’encaissement des factures, le lettrage, la relance des impayés et le recouvrement. En contrepartie, le factor organise chaque année un audit pour s’assurer que la gestion du poste client et les méthodes de recouvrement de l’entreprise soient toujours correctement structurées.

Renforcement de la relation commerciale

Certaines entreprises souhaitent limiter au maximum l’ingérence d’un tiers dans la relation commerciale. Elles ne veulent pas non-plus que leurs clients soient au courant de la mise en place d’un contrat d’affacturage. Cette dernière raison s’expliquait par l’origine de l’affacturage, souvent lié à la difficulté. Cependant, cela tend à disparaitre compte tenu du nombre de sociétés factorées aujourd’hui et à l’utilisation régulière de cet outil comme levier de financement de croissance.

Garantie du risque client

Selon les options souscrites dans l’affacturage non notifié, le factor peut intégrer également de la garantie du risque client. Si le contrat présente une assurance-crédit incluse ou déléguée, l’entreprise se protège des risques de défaillance de ses clients. Les impayés sont ainsi garantis et l’entreprise est indemnisée en cas d’insolvabilité de ses clients.

Pour plus d’information à ce sujet, découvrez notre article sur la complémentarité de l’assurance-crédit et de l’affacturage.